Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 01:54

J'ai commencé l'autostop en 2002, de la même façon que beaucoup d'autostoppeurs, occasionnels ou réguliers.

 

Une soirée entre amis, nombre de détails flous que le temps a effacé de ma mémoire ( et non l'alcool, ne vous y trompez pas), je me souviens ne pas avoir trouvé de moyen de locomotion pour faire les 6 km qui me séparaient de la maison familliale.

 

J'ai donc marché sur le bord de la départementale en tendant le pouce, dos tourné aux automobilistes.

Bien sûr, ce trajet  ne fut pas vraiment une grande réussite, car, finalement, j'ai fait la totalité de la route à pieds.

peu de place pour s'arrêter, peu de voitures, les gens ne voyaient pas mon visage, j'avais tout faux!

 

après cette expérience plutôt décevante, je passais quelques mois sans recommencer. jusqu'au jour où l'occasion se présenta à nouveau. on avait déménagé depuis peu de temps, et il me fallait maintenant parcourir 17km. alors j'ai avancé jusqu'à un carrefour très fréquenté, et j'ai marché en arrière pour bien voir les voitures venir. c'est comme ça qu'a eu lieu mon premier lift. je n'avais pas attendu beaucoup. une dizaine de minutes à peu prêt. mais je me souviens bien du sentiment que j'avais à ce moment là. A la fois pris de panique et heureux. Un mélange d'émotions détonnant .

 

Tout se passa pour le mieux, et, d'occasion en occasion, j'eu de plus en plus souvent ce trajet à faire. une famille modeste et un besoin d'émancipation grandissant au sortir de l'adolescence ne m'ont pas aidé!

Petit à petit, je pris l'habitude de me rendre, de mon hameau du bord de mer, jusqu'à Avranches, petite ville de basse-normandie, et les besoins changeant régulièrement, j'ai commencé à varier un peu, et à me rendre dans des villes différentes, toujours à de courtes distances.

 

Assurance, prise de confiance en soit et envers les conducteurs qui m'aidaient, j'entrepris ensuite de me rendre sur Rennes pour rendre visite à mon père. A l'époque, cela me semblait énorme. Je fis le trajet de plus en plus fréquemment et le goût de la liberté que m'apportait l'autostop commençait à me monter à la tête.

 

J'ai alors multiplié les trajets dans les environs, variant toujours plus les raisons et les destinations, une centaine de kilomètres autour de moi.

 

Je me souviens du trajet qui marquait la fin de cette période de découverte, mais les détails me restent flous. Après avoir rencontré du monde d'Alençon sur internet( une demoiselle et un de ses amis), je décidais d'aller les rencontre de visu. Les souvenirs que j'en garde sont très flous, mais je me rapelles de la facilité avec laquelle j'avais fait les deux heures de route à l'aller comme au retour.

 

C'est à ce moment que j'ai compris l'étendue de ce qui s'offrait à moi.

Partager cet article

Repost 0
Published by bzhitchhiker - dans 2002 - 2004 - les débuts
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de bzhitchhiker
  • Le blog de bzhitchhiker
  • : L'autostop. Pour certains marginal, pour d'autres véritable art de vie. A travers les rencontres, c'est l'humanité qui s'offre à nos yeux. Ce blog vous permettra de découvrir ce que je découvres, au jour le jour. bienvenue sur les routes!
  • Contact

Recherche

Archives

Liens